Vanessa Marcoux

Vanessa Marcoux, jeune et talentueuse artiste de la région de Gatineau. Bachelière au bac en enseignement primaire, elle est jeune de cœur et vive d’esprit. Artiste dans l’âme ayant peu exploité son talent. Étant petite fille des bois, elle n’avait que sa plume et son calepin à la main comme exutoire pour partager ses joies comme ses peines.
Déjà elle écrivait ses premières compositions sans même trop savoir qu’elle composait à ce moment là. Inspirée et inspirante, elle selaissait guider par les accords de piano jouer juste en haut. Toujours prête à partager sa voix autant dans les chorales qu’au théâtre. Plutôt réservée, plus rien n’était pareil sur la scène. Accueillie au festival de théâtre de Sorel-Tracy 3 années consécutives ainsi qu’au théâtre de l’île, à Hull.
Maintenant devenue une jeunefemme, son désir de chanter est demeuré. Plutôt mystérieuse présentement, elle n’attend que le bon moment pour s’épanouir un peu plus, dans ce champ de compétence. Jeune femme qui adore les défis et surtout apprendre. Chaque jour est une nouvelle occasion pour elle d’approfondir ses connaissances.
Elle est ouverte à tous les styles musicaux et polyvalente dans ses interprétations. Bref, il s’agit d’une artiste au talent brut. Elle continue d’écrire et de s’inspirer de la réalité. Le petit cœur de 24 ans en a beaucoup à vous raconter. Vanessa déballe enfin « Souvenir D’amour », cet album, tissé au fil de sa vie, quelque part entre son univers intérieur et son quotidien.
La force de Vanessa, c’est des textes mordants et étoffés, des clins d’oeil tricotés à même l’émotion du moment ; c’est la fougue et la verve. À vrai dire, Vanessa est née avec la musique dans l’âme. Elle nous fait découvrir son univers-chanson d’amour perdue avec des relents de grande chanson française. Sa voix charme, dérange, console, et infuse aux textes une rare sensibilité, passant de la défiance à la douceur, de la confidence à la déclaration, de la joie à la colère, toujours avec l’émotion à fleur de peau. Il fait bon entrer dans une fase de peine et un milieux d’adulte pour s’imprégner de ses rythmes et de cette volupté en vrac.